Voici comment se déroule classiquement une thérapie comportementale cognitive et émotionnelle, telle que je la propose à mon cabinet.

Première phase: pré-traitement (2 à 3 séances en général) il s’agit des premières rencontres au cours desquelles nous faisons connaissance et évaluons ensemble le problème que vous avez.

Cette phase vous laisse premièrement le temps de vérifier si vous vous sentez à l’aise, si « le courant passe » entre nous, et si vous êtes prêt à vous engager dans une thérapie. Il est important que vous soyez à l’aise avec moi et que vous ayez envie de vous soigner grâce à la thérapie cognitive, comportementale et émotionnelle.

Lors de cette première phase nous réalisons ensemble l’analyse du problème tel qu’il se présente « ici et maintenant », en explorant ses différents aspects, selon une méthode rigoureuse appellée l’analyse fonctionnelle. Ces entretiens sont complétés par la passation de questionnaires d’auto-évaluation, validés statistiquement, et par des auto-observations. Ces évaluations permettent d’établir une ligne de base, c’est-à-dire un « état des lieux » avant la thérapie, ce qui sera utile pour mesurer les progrès, l’efficacité du traitement.

Au cours de cette phase, ensemble, nous allons déterminer un ou des objectif(s) pour améliorer votre problème. Je vous fais une description précise des méthodes utilisées, et je vous explique ce que vous allez devoir faire lors de la thérapie.

Deuxième phase: traitement (10 à 20 séances environ, mais le nombre est très variable selon le problème à travailler) c’est la thérapie proprement dite. Le processus thérapeutique se déploie, idéalement au cours de séances hebdomadaires (même si un rythme par quinzaine peut aussi être envisagé) d’une durée de 50 minutes.

Les progrès sont régulièrement évalués; des auto-observations et la passation de questionnaires permettent de mesurer les changements.

À la fin de chaque séance de thérapie comportementale, je vous donne des tâches à faire chez vous. Rassurez-vous, celles-ci sont simples et rapides à faire !

Elles sont importantes pour le bon fonctionnement de la thérapie. Ces exercices seront étudiés, pendant la séance, et commentés ensemble. Ainsi, s’il y a des choses que vous n’avez pas comprises, je vous les réexplique.

Troisième phase: post-traitement (2 ou 3 séances) une fois les objectifs atteints, la phase de traitement s’arrête. Pour autant, le thérapeute n’ « abandonne » pas le patient. Celui-ci est invité à revenir en séance, 2 ou 3 fois, à des intervalles de temps de plus en plus longs (environ 1 mois, 3 mois et 6 mois après la fin de la deuxième phase). Il s’agit de vérifier que les progrès se maintiennent, de consolider les acquis, de « prévenir » les rechutes, de revoir ensemble les outils appris en thérapie, etc.